Recevez notre newsletter mensuelle : des analyses et conseils uniques pour vos placements en bourse, assurance vie, livrets, SCPI :

  Le fonctionnement de la Bourse

La Bourse est définit comme un « lieu, édifice public où se réunissent, pour traiter de leurs affaires, les personnes (négociants, courtiers, opérateurs des sociétés de Bourse, etc.…) qui se livrent au commerce ou à des opérations financières. » (Source : Larousse). Son rôle est essentiel pour une allocation efficace des ressources. Cet article tachera de présenter les principales caractéristiques d’une Bourse tels que son fonctionnement, son utilité ou encore les contrats qui s’y échangent.

Fonctionnement de la Bourse

Chaque individu peut passer des ordres en Bourse. En revanche, l’accès direct à la Bourse est très réglementé. Seuls les prestataires de services d’investissement (PSI) peuvent traiter directement sur la Bourse. Ainsi un particulier ou une entreprise souhaitant acheter ou vendre des actifs en Bourse devra passer son ordre à un intermédiaire financier qui transmettra à son tour l’information à un PSI.
Il n’est pas possible de négocier 24h/24 sur une Bourse. Chaque Bourse présente des horaires d’ouverture et de fermeture qui lui est propre. Ainsi Euronext ouvre à 9h le matin et clôture à 17h30.
Avec le développement de l’informatique, les Bourses ont progressivement délaissées le fonctionnement à la criée pour devenir de puissants réseaux électroniques. C’est ainsi que la Bourse de Paris est aujourd’hui déserte.
bourseparis
La bourse permet d’échanger différents types de produits financiers. Les titres financiers tels que les actions ou les obligations sont des produits boursiers très répandus. La Bourse permet aussi de traiter des produits dérivés tels que les futurs, les swaps, les warrants, etc.…

Rôle d’une Bourse

Le rôle d’une Bourse est multiple. Elle permet notamment :
  • A une entreprise ou à un Etat de trouver des ressources financières importantes. En s’introduisant en Bourse ou en procédant à une augmentation de capital, les entreprises accèdent à des sources de financement supplémentaires.
  • Aux entreprises de mieux gérer leurs risques et de se couvrir par l’achat ou la vente de produits dérivés.
  • A des investisseurs de placer leurs épargnes dans des produits boursiers. Un particulier peut notamment, à travers la souscription à un PEA ou à un compte-titres (voir articles PEA et compte titres : que choisir ?), devenir un actionnaire ou un créancier d’une entreprise (ou créancier d’un Etat). Le marché primaire permet à un investisseur d’acheter des actions à leur émission. Le marché secondaire permet, quant à lui, à un investisseur d’acheter ou vendre des titres déjà émis.
  • A l’ensemble des acteurs d’assurer la liquidité de leurs produits boursiers. Les Bourses facilitant la rencontre entre acheteurs et vendeurs, les investisseurs pourront donc plus aisément acquérir ou se séparer d’un produit boursier.
  • A l’ensemble des acteurs de connaitre la valeur, aux yeux des investisseurs, d’une entreprise, d’une créance, etc.…. Cette valeur peut d’ailleurs être decorrellée de la réalité économique mais elle reflète l’impression du marché à ce moment précis.

Protection contre le risque de crédit

Les Bourses sont dotées d’organismes permettant de prévenir le risque de contrepartie : les chambres de compensation (clearing house en anglais). En s’interposant entre l’ensemble des acheteurs et des vendeurs de produits dérivés, la chambre de compensation protège les différentes contreparties contre le risque de défaut de l’une d’entre elles. Elle devient la contrepartie unique de l’ensemble des opérateurs.
Pour prévenir ce risque de défaillance, la chambre de compensation a recours à deux procédés :
  • Le dépôt de garantie : Montant obligatoire versé par l’acheteur et le vendeur à la chambre de compensation. Ce montant est censé couvrir le paiement de deux journées de pertes maximales.
  • Les appels de marge : Système permettant d’éviter une accumulation de pertes importantes pour une contrepartie. Chaque jour, à la fin de la séance de transaction, la chambre de compensation valorise l’ensemble des positions des opérateurs sur les marchés. Si un opérateur présente une perte, alors sa moins value potentielle va lui être prélevée de son dépôt de garantie. A l’inverse, un opérateur présentant un gain verra son dépôt de garantie crédité de sa plus value potentielle.

Exemple :
Par leurs modes de fonctionnement, les chambres de compensation ont favorisé la spéculation. Ainsi il est possible de prendre position sur des sommes considérables tout en ne déboursant directement qu’un pourcentage relativement faible de cette somme. En outre, il sera facile de déboucler sa position avant son échéance et donc d’avoir un dénouement par compensation (flux monétaire).

A noter que les chambres de compensation peuvent avoir des statuts juridiques différents. Elles peuvent ainsi être :
  • un département de la Bourse,
  • une institution financière indépendante,
  • une institution contrôlée par les principaux membres d’une Bourse,
  • une institution contrôlée par une ou plusieurs Bourses.

> retour au guide

 
 
Toutes les offres de courtage référencées :

BforBank - Binck - Bourse Direct - Boursorama - Cortal Consors - DEGIRO - EasyBourse - Fortuneo - iDealing - ING Direct - IW Bank - Monabanq - Saxo Banque - StartFinance